Angélique PAYET
Psychologue et Sexologue à Limoges
Angélique PAYET
Psychologue et Sexologue à Limoges

Le vaginisme

18 Fév 2022 Sexologie

 

  • Qu’est-ce que le vaginisme ?

 

Le vaginisme correspond à une phobie de la pénétration liée à une contraction involontaire des muscles qui entourent le vagin. Cette contraction entraîne des douleurs et rend ainsi la pénétration vaginale impossible.

Le vaginisme peut donc se définir comme une peur panique de la pénétration, conduisant la femme qui en souffre à adopter différentes stratégies pour éviter toute pénétration (serrer les cuisses, contracter le périnée …).

L’angoisse entraîne un mouvement réflexe des muscles péri-vaginaux. Au moment de la pénétration, l’orifice vaginal est tellement contracté que les tentatives de pénétration sont rendues impossibles.

 

  • Vaginisme primaire et secondaire

On distingue le vaginisme primaire lorsque celui-ci est présent dès le début de la vie sexuelle et le vaginisme secondaire qui concerne des femmes pour qui la pénétration a déjà été possible.

Dans les deux cas, la pénétration du pénis est donc rendue impossible par la contraction musculaire malgré le désir et l’excitation des deux partenaires.

La pénétration par les doigts, l’introduction de tampons périodiques ou l’examen gynécologique sont souvent également impossibles ou sinon douloureux.

 

  • Les causes du vaginisme

 

- Les causes sont souvent psychologiques et liées à une phobie de la pénétration. Cette phobie peut être causée par un traumatisme (abus sexuel, examens médicaux douloureux …) mais pas obligatoirement. Le vaginisme peut aussi être une réaction à des complications à la suite d’un accouchement.

- D’autres facteurs comme l’image de la sexualité, une éducation rigide, un tempérament anxieux peuvent également jouer un rôle dans l’apparition du vaginisme. La culture familiale, l’éducation, les influences de la société peuvent ainsi nourrir le blocage de manière inconsciente.

- Des infections à répétition (mycoses par exemple) peuvent entraîner des douleurs et contribuer à l’apparition d’un vaginisme.

 

  • Diagnostic

Lorsque la pénétration vaginale s’avère difficile voire impossible, une consultation gynécologique permet tout d’abord de s’assurer qu’aucune cause anatomique ou physiologique ne pourraient en être la cause.

Si aucune cause physique n’est détectée, on peut alors parler de vaginisme.

 

  • Les traitements du vaginisme

 

- Les femmes présentant un problème de vaginisme ne sont pas condamnées à vivre avec. Une rééducation est possible, avec le suivi d’un sexologue et/ou d’un gynécologue.

- Le vaginisme ne se traite pas avec des médicaments. Le gynécologue est souvent le premier interlocuteur des femmes. Il/elle donne les premiers conseils et oriente si besoin la patiente vers un sexologue.

- Le fait d’apprendre à découvrir ou redécouvrir son corps et son vagin constitue la première étape pour une femme atteinte de vaginisme. Elle devra s’explorer progressivement en douceur et en pleine conscience.

- Le recours à des cônes vaginaux est également une piste envisageable pour s’exposer en douceur à la pénétration.

- Apprendre à connaître et mieux maîtriser son périnée est également nécessaire afin de favoriser un relâchement des muscles autour du vagin et ainsi permettre la pénétration.

- Enfin, la pleine conscience, la relaxation ou la sophrologie sont également des outils intéressants pour apprendre à lâcher prise.


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib