Angélique PAYET
Psychologue et Sexologue à Limoges
Angélique PAYET
Psychologue et Sexologue à Limoges

Les phobies


Les phobies

 

La phobie est un trouble de l’anxiété, généralement définie comme la peur persistante d’un objet, d’un animal ou d’une situation qui oblige la personne à avoir des attitudes disproportionnées par rapport au véritable danger que représente l’objet, l’animal ou la situation.

La phobie est une peur irrationnelle, la personne phobique sait que sa peur est excessive. Elle présente des symptômes d'anxiété dès lors qu’elle est mise face à l’objet de son angoisse. Ces symptômes peuvent aller jusqu’à l’attaque de panique. L’anxiété ou l’angoisse n’apparaissent que si la personne est confrontée à la situation phobique ou par anticipation de celle-ci. En revanche, l’anxiété disparaît une fois que la personne n’est plus exposée à la situation.

 

Différents types de phobies

 

  • Phobie sociale
  • Phobie scolaire
  • Agoraphobie (peur des grands espaces, de la foule, des endroits dont on ne peut pas s’enfuir)
  • Arachnophobie (peur des araignées)
  • Claustrophobie (peur des endroits clos : ascenseurs, voitures etc…)
  • Phobie spécifique (oiseau ...)
  • Emétophobie (peur de vomir)
  • Ereutophobie (peur de rougir)
  • Hypocondrie (peur des maladies)
  • Etc ….

 

Les symptômes des phobies

La confrontation à l’objet phobique peut provoquer :

Des conduites irrationnelles

Des manifestations somatiques importantes (essoufflement, palpitations, suées, tremblements, nausées, vertiges, troubles gastro-intestinaux …)

Des attaques de panique où la personne est paralysée, tétanisée

 

Les causes de la phobie

On ne sait pas exactement pourquoi certaines personnes développent des phobies et d’autres non.

Plusieurs facteurs entrent en jeu :

L’environnement familial

Un traumatisme

Une prédisposition génétique à l’anxiété peut être transmise

Le tempérament : Le risque de développer une phobie augmente si la personne est plus sensible, plus inhibée ou plus négative que les autres. Mais une personne sensible, introvertie ou plus négative ne développera pas forcément de trouble phobique.

 

Les traitements

La plupart des phobies sont curables, mais aucun traitement n’est garanti pour toutes les phobies. Dans certains cas, il est nécessaire de combiner plusieurs traitements.

 

  • La Thérapie Cognitive et Comportementale

 

  • Versant comportemental 

L’objectif est de briser le cercle vicieux « évitement / appréhension »

Le travail comportemental consiste à casser ce cercle vicieux en permettant à la personne phobique de se confronter progressivement aux situations qu’elle craint. C’est ce qu’on appelle l’exposition.

 

  • Versant cognitif

La partie cognitive de la psychothérapie consiste à remettre en cause les pensées dysfonctionnelles, à contester leur véracité. C’est ce qu’on appelle la restructuration cognitive. Elle permet d’aider la personne à prendre de la distance par rapport à ses pensées.

 

  • L’approche psychanalytique

Si la personne souhaite faire un travail en profondeur sur elle-même pour identifier les origines de son trouble, elle s’orientera plutôt vers une thérapie plus longue d’inspiration analytique.

 

  • L’hypnothérapie peut également être efficace dans le traitement des phobies.

 

  • Les médicaments

Les médicaments ne guérissent pas les phobies mais peuvent aider ponctuellement à mieux gérer les effets de l’anxiété.

On trouve :

– Les antidépresseurs, les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, agissent sur la sérotonine, censé influencer l’humeur.

– Les benzodiazépines, des anxiolytiques, aident à se détendre et peuvent aider à gérer l’anxiété à court terme.

– Les bêta-bloquants agissent en bloquant les effets stimulants de l’adrénaline et peuvent réduire les symptômes du trouble panique.


Derniers articles

Catégories

Aucune catégorie à afficher

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib